Avancée de la profession : les actes CSARR

blog 1 0 Comments


La nouvelle version du Catalogue Spécifique des Actes de Rééducation et de Réadaption aux actes de rééducation vient d’être publié dans le Bulletin officiel (No 2017/3 bis ; Fascicule spécial)

Kesako?

« Le Catalogue spécifique des actes de rééducation et réadaptation (CSARR) est l'annexe III de l'arrêté du 23 décembre 2016 (NOR AFSH1638457A publié au JO le 5 janvier 2017) relatif au recueil et au traitement des données d’activité médicale des établissements de santé publics ou privés ayant une activité en soins de suite et de réadaptation et à la transmission d'informations issues de ce traitement, dans les conditions définies aux articles L. 6113-7 et L. 6113-8 du code de la santé publique. Il remplace le Bulletin officiel 2016/3 bis. Le CSARR est applicable depuis le 2 juillet 2013. »

Pourquoi un tel catalogue?



Ce catalogue est à destination de la description et du codage des actes des professionnels travaillant en SSR (Service de soins de suite et de Réadaptation) afin de surseoir aux obligations réglementaires du PMSI (Programme de Médicalisation des Systèmes d’Informatisation). Il décrit tous les actes, sauf ceux exclusivement médicaux, décrits dans la CCAM (Classification Commune des Actes Médicaux). Il comporte deux parties, interdépendantes.




Nous retrouvons notamment dans ces fiches quelques intitulés évocateurs, comme les actes d'évaluation à visée de diagnostic (initiale, intermédiaire ou finale) ou encore des actes de prise en charge à visée thérapeutique et de synthèse des fonctions psychomotrices comprenant :
  • Séance de rééducation psychomotrice des troubles de la latéralité
  • Séance de rééducation psychomotrice des troubles temporo-spatiaux
  • Séance de rééducation des troubles de la graphomotricité
  • Séance de rééducation psychomotrice des troubles de la coordination motrice
  • Séance de rééducation psychomotrice du schéma corporel

 

Qui a participé à l'élaboration des actes CSARR?

La liste des 61 experts (sans compter l’équipe d’encadrement) fait ressortir une seule présence de psychomotricien alors que les autres paramédicaux étaient bien représentés (par exemple, 6 ergothérapeutes). La liste et le descriptif du codage est complexe et minutieux (bien qu’essentiel !). Ce Guide de lecture et de codage représente une soixantaine de pages, préliminaires indispensables aux nombreuses fiches techniques.

 Conclusion: nous devons être davantage représentés !!!
Il convient donc de constater que ce descriptif est le blanc-seing de l’exercice professionnel dans tous les SSR de France. La présence des psychomotriciens dans le groupe de travail comme des termes rattachés (psychomotrice ou graphomotrice) dans les intitulés permet à notre profession de consolider par la législation notre enracinement clinique. 
Un grand merci à "ceux qui s’y collent" :ce travail débuté fin 2011 aura enfin aboutit en avril 2017 !

Article proposé par la Fédération Française des Psychomotriciens.

0 commentaires:

Un commentaire? Une réflexion? Dites-nous tout!